Dans son message de Pâques 2019, Sa Sainteté Benjamin Premier invite le Pape François à modifier le Canon 908 du Code de Droit canonique de l’église catholique romaine de rite latin afin que le clergé de cette église puisse concélébrer avec le clergé catholique non romain, orthodoxe et protestant

Message de Pâques de l’an 2019 du Pontife Général de l’Eglise de l’Unité, Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud

Mes Bien-aimés,

Jésus était Dieu avant son incarnation et par cette incarnation il s’est uni à notre humanité.

Né à Bethlehem en Palestine avec des signes célestes qui ont accompagné cette extraordinaire naissance.

L’autorité romaine a été troublée par les dires des rois mages d’où l’assassinat des enfants de Bethleem.

Par la fuite de la Sainte Famille en Egypte, notre Dieu incarné s’est uni, une fois pour toute, à tous les réfugiés, les déplacés et les persécutés.

Par son baptême, son jeûne au désert et son dialogue avec Lucifer, Jésus nous a appris l’humilité, le renoncement à notre ego, le rejet du mal et le rejet de l’auteur du mal.

Par sa prédication, ses commandements et les miracles qu’il a accomplis, Jésus a prouvé qu’il était la Vérité, le Chemin et la Vie.

Par son arrestation, son procès et sa condamnation à mort, Jésus est uni à tous ceux qui sont arrêtés, emprisonnés et condamnés.

En invitant le bon larron à son Royaume sans qu’il ait reçu les sacrements, Jésus nous montre qu’il est Seigneur et Maître du monde visible et invisible.

Ce Seigneur étant Dieu, sa vie terrestre est à jamais présente en ce Dieu qui s’est fait homme.

Oui, mes bien-aimés, Jésus a uni notre humanité à Sa Divinité.

Le corps de Jésus, incarné en Marie, est vraiment ressuscité, ne souffre plus et ne connaît pas de corruption.

La nature humaine de Jésus qui est l’incarnation de Dieu sur terre prend la dimension divine de sorte que :

  1. Cette nature humaine est omniprésente en Dieu,
  2. Jésus est présent en Sa Divinité seconde par seconde depuis sa conception jusqu’à son ascension,
  3. Jésus peut être mystiquement vu dans tous les stades de sa vie terrestre,
  4. Le sacerdoce de Jésus est transmis par succession apostolique depuis les apôtres jusqu’à nos jours,
  5. Le Corps Eucharistique de Jésus et son Sang sont répandus à chaque célébration,
  6. La présence de Jésus dans Sa Divinité et dans Son Humanité est parfaite durant la célébration eucharistique.

Par cette vérité nous sommes invités à l’Unité de toutes les églises autour du Corps et du Sang du Christ.

J’invite le Pape François à modifier le Canon 908 du Code de Droit canonique de l’église catholique romaine de rite latin afin que le clergé de cette église puisse concélébrer avec le clergé catholique non romain, orthodoxe et protestant.

Oui mes bien-aimés, les protestants commencent à recevoir le sacrement de l’ordre depuis le 02 février 2019. Les églises protestantes seront toutes apostoliques et dotées de la succession apostolique de Saint Pierre Apôtre.

L’Unité des églises se fera donc autour de Jésus durant la célébration Eucharistique.

Dans l’Eglise de l’Unité, les catholiques romains et non romains, les orthodoxes et les protestants sont uns autour de Jésus Eucharistique comme étaient les Apôtres autour de Lui le Jeudi Saint.

Vive l’Eglise de l’Unité, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.

Vive le Souverain Pontife François !

Heureuse et Joyeuse fête de Pâques !

Le Christ est ressuscité ; il est vraiment ressuscité. Alléluia

Votre serviteur

Le Pontife Général

 Benjamin Premier

Sa Sainteté Benjamin Premier a condamné les attaques terroristes au Sri Lanka : personne n’a le droit ni le pouvoir de verser le sang des chrétiens ou des non chrétiens qui prient dans leurs lieux de cultes respectifs.

L’église de l’Unité condamne les attaques terroristes qui ont frappé les fidèles de nos églises au Sri Lanka.

Toutes nos prières vont vers les familles des martyrs et nous demandons au Seigneur de venir en aide aux blessés.

L’unité des chrétiens se fait autour du Corps et du Sang du Christ versé pour nous et personne n’a le droit ni le pouvoir de verser le sang des chrétiens ou des non chrétiens qui prient dans leurs lieux de cultes respectifs.

Nous sommes tous frères dans la famille humaine et nous n’avons pas besoin d’une analyse ADN pour constater cette réalité !

Le terrorisme doit disparaître de cette planète d’où l’importance des célébrations eucharistiques quotidiennes à cette intention.

Dieu est Amour !

La haine, la vengeance, la terreur et le mépris des autres sont les fruits des instruments de Lucifer et de ses anges rebelles.

L’unité fait la force !

Unissons-nous avec tous ceux qui souffrent du terrorisme au Sri Lanka et ailleurs.

Le Christ est ressuscité !

Il est vraiment ressuscité !

Alléluia

+++ Benjamin Premier

Pontife Général de l’église de l’Unité

Sa Sainteté Benjamin Premier révèle les cinq nouveaux mystères du nouveau chapelet de la miséricorde

Mes bien-aimés,

Le cinquième chapelet du Rosaire est celui de la miséricorde.

1) Dans le premier mystère nous méditons l’omniprésence de la Sainte Trinité

2) Dans le deuxième mystère nous méditons le Cœur Immaculé de Marie

3) Dans le troisième mystère nous méditons le Sacré Cœur de Jésus

4) Dans le quatrième mystère nous méditons l’unité des Églises autour du Corps Eucharistique du Christ

5) Dans le cinquième mystère nous méditons le Corps physique du Christ

L’église prie ce chapelet pour l’unité des églises de Dieu.

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissaient pas ces cinq nouveaux mystères de la miséricorde, je suis heureux de pouvoir vous les communiquer dans l’espoir que l’Esprit Saint vous aide à les méditer et à les prier.

Prions ensemble, prions les uns pour les autres et aimons nous les uns les autres comme Jésus nous a aimés. Amen

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud parle de Marie

Mes bien-aimés,

Par Marie, le Mystérieux invisible est devenu visible.

En Marie, la Vie qui n’a ni commencement ni fin, a pris chair.

Marie a veillé sur ce Dieu qui est devenu son Fils.

Marie s’est occupée de Son Fils en assurant sa nourriture et son déplacement en Égypte.

Marie a veillé sur nos besoins personnels en demandant à Son Fils de transformer l’eau en vin à Cana.

Marie a visité son Fils durant ses prédictions terrestres.

Marie a accompagné son Fils après sa condamnation à mort.

Marie est la femme vivante qui ne meurt plus.

Marie s’est occupée de « Marie de Jésus crucifié » après son égorgement par un terroriste islamiste en Égypte jusqu’à sa parfaite guérison.

Marie, assise sur un fauteuil, a confié, comme une maman, à Sainte Catherine Labouret le secret de ce que la France allait subir.

Marie a accepté de Son Fils la filiation de l’église par celle de l’Apôtre Jean.

Marie devient ainsi la mère de Dieu et la Mère de l’église.

Vénérons notre Sainte Mère qui est toujours et à jamais vivante avec son corps physique terrestre.

Respectons Marie et soyons humbles vis-à-vis d’elle.

Abaissons notre arrogance en parlant de Marie et ayons du respect pour la Mère du Sauveur.

Marie est la maman de nous tous chrétiens et non chrétiens.

Aimons Marie et prions avec Marie tout particulièrement en ce mois de mai qui lui est dédié.

Marie priez pour nous pauvres pécheurs. Amen

Sa Sainteté Benjamin Premier Abboud vient de saisir le Président de la Conférence Épiscopale haïtienne suite à l’intrusion dans les affaires de l’église de l’unité en flagrante violation du Premier Canon du Code de Droit canonique de l’Église Catholique romaine de rite latin

Protocole numéro 5519/1/Haïti/ 5 mai 2019

Lettre à la Conférence épiscopale d’Haïti

Monsieur le Président,

Mes Chers Frères dans l’Episcopat,


Avant de prendre le chemin de l’Unité des églises de Dieu, j’étais comme vous un ecclésiastique catholique romain de rite latin et je pensais, comme vous, que l’Eglise Catholique Romaine serait la seule vraie et que les autres églises seraient des églises schismatiques et même hérétiques.


Sa Sainteté le Pape Benoît XVI a donné une excellente réponse pour fermer notre bouche en tant que fanatiques vaniteux et insensés en publiant ce qui suit : 
« Le Chiese che non sono in perfetta comunione con quella cattolica, restano comunque unite per mezzo di vincoli molto stretti come la successione apostolica e la valida Eucarestia » (cf. Congregazione per la Dottrina della Fede, il 28 maggio 1992. Joseph Card. Ratzinger Prefetto). Je traduis ce texte et si je me trompe vous me corrigerez : « Les églises qui ne sont pas en parfaite communion avec l’église catholique, restent pourtant unies grâce à des liens très étroits comme la succession apostolique et la validité de l’Eucharistie ».

Aussi, je vous demande de ne plus mépriser les évêques, les prêtres, les diacres, les religieux et les religieuses non catholiques romains.

J’étais schismatique comme vous et je suis si heureux de ne plus être comme vous et de pouvoir vivre l’unité avec toutes les églises et rendre apostoliques, malgré vous, les églises qui sont restées non apostoliques à cause de vous.

L’Eglise de l’Unité rassemble tous ceux que vous méprisez et un nombre important d’entre vous nous rejoint d’où votre rage et vos communiqués intempéstifs.

Le mépris et l’arrogance vous font régresser alors que le vrai amour enseigné par Jésus vous fait grandir. Vous devriez suivre le Christ mes frères et non le diable et ses divisions. 

Soyez sages à l’image de notre Saint Père le Pape François qui est notre chef et le v
ôtre.

Assez d’enfantillage !

L’Eglise de l’Unité reconnaît la primauté du Pape et le Pape peut à tout moment nous faire des observations, celles-ci seront étudiées, écoutées et exécutées.

Vous nous soûlez avec la reconnaissance de l’Eglise de l’Unité par Rome. Or, nous restons fidèles au Pape tant qu’il est à Rome mais, s’il décide de gouverner l’Eglise d’Avignon ou d’ailleurs, nous le soutiendrons.

Notre pape souffre à cause de tous les scandales qui secouent l’Eglise Catholique et n’a vraiment pas besoin de vos signatures sur un communiqué fondé sur la jalousie et le mépris des autres.

Notre pape souffre à cause de votre comportement et de la folie des grandeurs dont vous souffrez.

N’oubliez pas que les juifs étaient le peuple élu de Dieu et Jésus a fait de nous son Corps Mystique.

Jésus et Marie ont voulu l’Eglise de l’Unité parce que :

* d’une part, vous êtes incapables, en tant que catholiques romains, d’élargir les liens étroits de la succession apostolique et de l’Eucharistie qui vous lient avec les autres églises, d’après la déclaration susmentionnée du Pape Benoît XVI et,

* d’autre part, vous êtes incapables de pouvoir concélébrer une seule messe avec les non catholiques depuis le grand schisme de 1054 d’où mon refus de vous inviter à la concélébration du grand sacre le 2 févrierdernier.

Vous vous êtes ligotés vous-mêmes par le canon 910 du Code de Droit Canonique de votre église.

Je vous supplie d’arrêter vos critiques sans savoir que l’unité voulue par Dieu se trouve dans l’Eglise de l’Unité et non dans l’église catholique romaine qui est aussi schismatique que toutes les autres églises orthodoxes, protestantes et catholiques non romaines.

Connaissant bien le courage du pape François, ne soyez donc pas bouleversés si vous le voyez vous fuir pour siéger à ma place dans l’Eglise de l’Unité.

Soyez sages mes enfants, votre comportement vous rend coupables de plusieurs délits prévus et réprimés par le code pénal national et international.

En notre Siège Apostolique le  05 mai 2019

ULe Pontife Général

 Benjamin Premier

Sa Sainteté Benjamin Premier condamne l’attaque terroriste contre les églises à Burkina Faso

L’église de l’Unité condamne l’attaque terroriste à l’encontre de l’église catholique de Dablo, commune de la province du Sanmatenga, dans le centre-nord du Burkina Faso. Elle déplore l’assassinat du prêtre et des fidèles. Cette vague de violences islamistes a déjà fait d’autres victimes fin avril dont le pasteur et cinq fidèles dans un temple protestant à Silgadji, dans la province du Soum, au nord du pays.

Nous prions pour l’unité des églises en ce moment où les terroristes frappent tous ceux et celles qui suivent le Christ Jésus.

Nous présentons nos condoléances à toutes les familles endeuillées et nous prions pour la guérison des blessés.

+++ Benjamin PremIer

Sa Sainteté Benjamin premier a déposé plainte contre le faux empereur et faux premier ministre le dénommé Hamid Sabri Zakaria alias Jean de La Croix, évêques Jean Elias etc… et ses complices

Mes bien-aimés,

Suite à la vague de diffamations orchestrée par les dénommés :

1) ZAKARIA Sabri Hamid,

2) Madame Nilly ODICHAU MALOUS,

3) Monsieur MAZLOUM Nasri et,

4) Monsieur Victor Hanna Samuel Gallo,

Je viens de porter plainte pour diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui à l’encontre de ces quatre personnes devant le Procureur de la République de Strasbourg.

Voici les photos de ces individus et l’original de la plainte pour une bonne tradition via Google:

PLAINTE

Ria Sirach le 16 mai 20198

Madame, Monsieur le Procureur de la République
Tribunal de Grande Instance
B.P. 1030 F, CEDEX,
1 Quai Finkmatt,
67000 Strasbour

Madame, Monsieur le Procureur de la République,

Jean ABBOUD, né le 18 octobre 1960 à Aïdamoun (Liban) de nationalité belge, domicilié à 66500 RIA-SIRACH, 2TER, Rue de la Llisse, (cf. pièce 01, carte d’identité), a l’honneur, par la présente, de porter plainte pour diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui à l’encontre de Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid, d’origine syrienne d’Alep, « refugié », domicilié au 8 boulevard Leblois, 67000 Strasbourg, France et ses et ses complices Madame Nilly ODICHAU MALOUS, d’origine syrienne, Monsieur MAZLOUM Nasri, d’origine syrienne, et Monsieur Victor Hanna Samuel Gello, d’origine syrienne.

  1. Rappel des faits

Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid et ses nombreux complices et victimes dont : Monsieur MAZLOUM Nasri, Monsieur Victor Hanna Samuel Gello et Madame Nilly ODICHAU MALOUS, ont multiplié leurs communiqués pour soulever des affaires déjà définitivement jugées et élucidées me concernant comme vous pouvez le constater par mes casiers judiciaires vierges annexés à la présente plainte (cf. Pièces 02 et 02).
Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid se présente à ses victimes en tant :
1) qu’ancien pilote converti au christianisme suite à une apparition de la Vierge Marie.
2) qu’empereur (pièce 04),
3) que premier ministre (pièce 05),
4) que professeur dans une université et tant d’autres fausses qualités (cf. pièces 06).
Il offre des diplômes à ses victimes dont Madame Nilly ODICHAU MALOUS pour profiter de sa générosité.
Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid s’affiche sur sa page Facebook avec de personnalité importante comme l’oncle du Président syrien Bachar EL ASAD.
Il fait des grands voyages aux Etats-Unis, en Allemagne et en Belgique pour faire d’autre victimes à l’image de Madame Nilly ODICHAU MALOUS.
Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid a trompé le patriarche Nicolas Premier pour se faire ordonner diacre et prêtre avant de tromper l’évêque Ephrem Lama pour devenir évêque.
J’ai reçu une mise en garde de l’église catholique romaine à son encontre en 2017 et face à cette vague de diffamation, j’ai décidé de rendre publique ce rapport accablant qui démontre le vrai visage de cette personnalité sulfureuse, machiavélique et très dangereuse dont détail :
« N. 17/34 – le 16 Mars 2017

Révérendissime Mgr Jean Abboud

Bien cher Jean,

Frère et ami jamais oublié dans le Seigneur,

Confrère dans le Sacerdoce du Christ,

D’abord, et tout en respectant tous les titres dont tu te trouves pourvus, et en t’embrassant à travers ces lignes, permets-moi de te tutoyer, car autrement, je me trouverai déphasé et situé en dehors de la relation amicale inoubliable que j’ai eue avec toi. Oui, Je suis heureux de t’avoir retrouvé après une coupure de plusieurs années ; et sois assuré que je n’oublie et n’oublierai pas ton amitié/fraternité avec moi ; et je prie le Seigneur de te donner toutes les grâces dont tu as besoin pour ta mission.

Je ne sais comment les évènements se sont passés pour que tu quittes notre « pauvre » Eglise Melkte, et rejoignes le Patriarcat Orthodoxe des Nations. Un jour, lors de mon passage chez toi, tu m’en avais parlé, et alors, je t’avais dit ma surprise et mon hésitation devant ce projet. Enfin c’est ton choix personnel et libre, et je dois le respecter. Et j’espère que tu as trouvé dans cette Eglise ce qui rend davantage Gloire au Seigneur, et sert son Royaume, dans ce monde agité, troublé et blessé. Quoi qu’il en soit, notre relation de frère/ami reste ferme, et personnellement je l’entretiendrai fidèlement dans ma prière. Et je ne doute guère que tu feras de même à mon égard.

Mes nouvelles ? Elles se résument en « pèlerinage pascal », que je me fais le devoir et le plaisir de « célébrer », jour après jour, et pas à pas, et ce en compagnie de l’Esprit Saint, tout en essayant de « faire plaisir au Seigneur, dans les petites choses quotidiennes ». Et tu ne saurais croire, cher Jean, quelle joie ceci suscite en moi. Pour ce qui est de notre Monastère de la Resurection, et ce qu’il vit en toute simplicité, je te joins ma lettre circulaire de Noël, qui te donnera ses dernières nouvelles.

Oui, j’avance en âge, – comme c’est le cas de tous les hommes – puisque je suis au milieu de ma 80ème année. Certes que je sens le poids des jours et des ans, mais en même temps je déguste le charme de ma marche vers la Grande Rencontre, avec Jésus, au sein de la Trinité. Et la mort de tous les proches et amis autour de moi (le dernier décédé est le P. Raymond Bakar, MSP), ne fait que me l’affirmer et m’y confirmer.

Enfin merci à ceux qui m’ont donné l’occasion de retrouver tes traces, des gens du voisinage, qui viennent de m’annoncer la combien «impensable, ou plutôt bouleversante nouvelle» de l’éventuel sacre comme Evêque, de notre ancien frère Elias Hamid Zakarya, appelé dans votre Eglise Orthodoxe des Nations, du nom de P. Jean de la Croix. Aussi, et en toute confiance fraternelle, voudrais-je te dire mon avis à son sujet. Prière de croire à la vérité de ce que je t’écris.

Bien cher Jean, je reste en union de prière avec toi. Je t’embrasse en Christ, et en Lui, je me fais la joie de me dire et de rester ton frère/ami

P. Joseph Hallit

“N. 17/35 – le 16 Mars 2017

Révérendissime Mgr Jean Abboud


Bien cher Jean,

Frère et ami jamais oublié dans le Seigneur,

Confrère dans le Sacerdoce du Christ,

A toi l’expression de ma profonde amitié dans le Seigneur.
Ensuite voici un rapport succinct sur notre ex-frère, Elias Hamid Zakarya, connu cehz vous sous le nom de P. Jean de la Croix.

Je n’arrive pas à croire l’impensable et l’inacceptable : Elias Evêque ?!?
A cette nouvelle – vrai ou fausse – je n’ai pas pu dormir ; et je me suis dit : Mais qu’arrive-t-il à l’Eglise du Christ ? Peut-être qu’elle a perdu le nord !

Elias va de promotion en promotion, ou plutôt de conquête en conquête, et je ne sais par quels biais. Pour l’avoir connu de bien près, ce n’est certes pas par amour du Seigneur, mais pour ses intérêts personnels.

Econduit en Syrie à cause de son imprudence, il vient au Liban. Là, il fait la connaissance du P. Georges Raad de notre Eglise, qui s’enthousiasme pour lui et le baptise.

Après quelque temps, où il cherchait refuge au Liban, il entre chez les Pères Salvatoriens, mais ne tarde pas à être remercié.

Puis il vient chez nous, où il reste plus de deux ans, et je me trouve dans l’obligation de le remercier.

Alors il s’adresse aux Pères Basiliens Alépins, et là aussi après quelque temps, on lui signifie de partir.

Alors le P. Georges Raad, qui l’avait baptisé intervient et me supplie de le reprendre, tout en m’assurant, que cette fois, Elias me donnera la preuve du grand sérieux et de la quête engagée du spirituel. Je le reprends plus par pitié que par conviction.
Mais de ses multiples promesses de vouloir vraiment « marcher droit, dans la vérité et la clarté », pendant les trois ans de sa présence parmi nous, il n’a fait que louvoyer, ruser et mentir.

Alors, et encore une fois par pitié, et dans un acte de foi, je l’envoie en France, auprès des Frères Monastiques de Jérusalem, avec lesquels nous avions fait un accord de formation de nos moines. Là il reste trois ans, mais tant à Paris qu’à Strasbourg, où il a séjourné, il n’a fait que persévérer dans l’hypocrisie et le mensonge. Naturellement le rapport attendu me disait le refus des Jérusalem de continuer avec lui, avec le conseil à mon adresse pour que je prenne le recul par rapport à lui
Mais comment en finir, surtout qu’il insistait pour que je l’admette à la profession monastique et plus tard au sacerdoce ?

Dernière chance, je l’envoie pour un temps de « second noviciat » chez les Trappistes de Cîteaux…. Là encore, rien ne change : mensonges et absence de la prière et demande d’exception à n’en plus finir, d’où le rapport négatif que je reçois à son sujet. Alors, et après consultation de mes confrères, je prends mon courage à deux mains, et je lui dit qu’il devait chercher ailleurs.

Pour ne pas le laisser dans la rue, avec l’aide des Frères de Jérusalem de Strasbourg, nous lui trouvons un logement à la cure d’une Eglise, et pendant des mois notre Monastère lui payait le montant de 600 euros, en plus de l’argent qu’il touchait déjà de l’Etat Français, auprès duquel, et sur mon intervention auprès d’un avocat ami de Jérusalem, il avait introduit une demande de « refuge pour persécution religieuse ».

Certes qu’il a des qualités : bon copain, plaisant, parleur, courageux…
Mais de par ailleurs, il est conditionné par une maladie, peut-être congénitale, que j’appelle la « pseudomanie ». Il mentait sans broncher, mais par manque d’intelligence, il se faisait toujours attraper. Peut-être, qu’il a acquis cette mauvaise habitude dans l’armée syrienne, où tout le monde ment à tout le monde.
Chicaneur et effronté à l’extrême.

Ne sait pas choisir les bons amis, mais leur préfère ceux qui caressent ses penchants, et servent ses intérêts.

Il n’hésite pas à falsifier des documents : Imagine qu’un jour j’apprends qu’il avait des contacts avec le Hizbullah, de qui et à travers lequel il a obtenu une carte d’identité libanaise, fausse comme toutes que ce « parti du démon » fait pour ses hommes.
Profiteur en cachette de l’amitié de nos amis, pour servir ses intérêts, et desquels – en les apitoyant – il a obtenu des cadeaux et de l’argent.

Son principe : « Tmaskan la tetmakkan تمسكن لتتمكن -» (dont traduction) « plie et humilie-toi, afin de réaliser ton désir = obtenir, parvenir et réussir »

Inutile de m’attarder plus longuement. Donc je me résume :

  • Elias n’a pas donné la preuve d’une conversion en profondeur. Preuve, il s’en sert et s’en est servi comme un piédestal pour une promotion sociale, plus qu’elle n’est et ne fut un engagement intérieur et total pour le Seigneur. Il a plus profité de sa conversion, qu’il ne l’a honoré par les vertus évangéliques d’humilité et de dépouillement.
  • Tous ceux qui l’on connu, et moi en tête, nous « signons des cinq doigts, qu’il n’est pas fait pour le sacerdoce, et encore moins pour l’épiscopat.
    Mon conseil à vous tous – et ce conseil est celui de quelqu’un qui l’a connu de très près et pendant des années – attention de vous rendre ridicules, en le sacrant évêque.

Qu’il donne d’abord la preuve – et pendant au moins dix ans – qu’il est vraiment l’Apôtre du Christ et le serviteur des à mes, plus qu’il n’est celui qui veut « se caser, apparaitre et parvenir ».

Qu’a-t-il fait pour convertir les siens, – avec lesquels il est en bons termes – lui qui se présente partout comme le « confesseur de la foi » ? Rien.
Qu’a-t-il fait chez nous, et dans d’autres communautés pour édifier ses frères ? Encore rien. Plutôt, c’est le contraire. Et toutes mes rencontres avec lui, ainsi que mes enseignements à la communauté, ont été comme de « l’eau sur le pavé ».

Vous vous hâtez d’ouvrir des horizons devant quelqu’un de bancal, qui a raté les premiers pas… Comment a-t-il réussi à vous plaire et convaincre ? et quelles sont les prouesses qu’il a réalisées pour monter si haut ? En tout cas chez nous, aucune.
Une fois Evêque, comment allez-vous le freiner ? Souvenez-vous bien du sage proverbe italien qui dit : « chi va piano, va sano e lontano ».
Enfin, que ma voix résonne comme celle des prophètes pour vous épargner en plus du ridicule, des surprises dont vous n’avez guère besoin.
Je prends Dieu à témoin pour ce que j’ai écrit. Puisse-t-il vous éclairer.
Je t’embrasse en Christ ».

II. Sur la compétence du Tribunal de Grande Instance de STRASBOURG
Attendu que les faits reprochés à Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid sont qualifiés de délit et que ce délit a été commis dans l’arrondissement judiciaire du Tribunal de Grande Instance de STASBOURG ;

Qu’en droit pénal, le tribunal compétent est celui dont dépend le lieu où l’infraction a été commise ;

Que les délits dont il s’est rendu coupables Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid ont eu lieu à STRASBOURG ;

Que le Tribunal correctionnel du STRASBOURG est donc compétent au sens de l’article 382 du Code de procédure pénale ;

Que ces délits m’ont causé un préjudice direct, personnel, certain et immédiat ;

Que, dès lors, je suis recevable au sens de l’article 2 du code de procédure pénale, à mettre en mouvement l’action publique du chef des délits de diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui commis par Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid et ses complices et victimes dont Madame Nilly ODICHAU MALOUS, d’origine syrienne, Monsieur MAZLOUM Nasri, d’origine syrienne, et Monsieur Victor Hanna Samuel Gello, d’origine syrienne.

PAR CES MOTIFS

Plaise à Madame, Monsieur le Procureur de la République de STRASBOURG de recevoir la présente plainte pour diffamation publique, faux et usage de faux, escroquerie, fausses qualités et atteinte à l’honneur et à la réputation d’autrui commis par Monsieur ZAKARIA Sabri Hamid et ses complices et victimes dont Madame Nilly ODICHAU MALOUS, d’origine syrienne, Monsieur MAZLOUM Nasri, d’origine syrienne, et Monsieur Victor Hanna Samuel Gello, d’origine syrienne.

Fait à Ria-Sirach le 16 mai 2019

Jean ABBOUD

Liste des pièces jointes

  1. Carte d’identité de Jean ABBOUD
  2. Bulletin numéro 01 du casier judiciaire vierge (français) de Jean ABBOUD
  3. Casier judiciaire vierge (belge) de Jean ABBOUD
  4. Preuve du faux diplôme fabriqué par l’empereur ZAKARIA Sabri Hamid
  5. Preuve de la fausse carte d’identité fabriqué par le faux premier ministre ZAKARIA Sabri Hamid
  6. Preuves des autres diplômes et fausses qualités fabriquées par ZAKARIA Sabri Hamid

من هو حميد زكريا أو جان الياس المنتحل صفة إمبراطور ورئيس وزراء وووالخ…. انتبهوا منه وأخبروا الجميع عنه

تنبيه عام عن رجل ادعى رؤية العذراء مريم ليخدع الكنيسة ويترقى فيها قبل أن يتوج نفسه إمبراطوراً وينصب نفسه رئيساً لمجلس وزراء خيالي.

من هو حميد صبري زكريا أو جان الياس ؟

إقرأوا مضمون الدعوى التي استلمها القضاء الفرنسي لتتعرفوا على من يخدعكم يومياً على الفاسبوك بدجله وتأليفه للسيناريوهات الخيالية لتشكيككم.

قال يسوع في إنجيل متى 7: 16 “مِنْ ثِمَارِهِمْ تَعْرِفُونَهُمْ. هَلْ يَجْتَنُونَ مِنَ الشَّوْكِ عِنَبًا، أَوْ مِنَ الْحَسَكِ تِينًا؟”.

هذا رجل الشوك والحسك !
من شاهد سيامته الأسقفية ؟ من شاهده يترأس قداساً حبرياً ؟ من رأى معه كاهناً يرافقه ؟ من رآه يزور المرضى ؟ من رآه يبارك ؟ من رآه لا يثرثر على الآخرين ؟ بالطبع لا أحد !

فيا أيها الأخوة والأخوات الناطقين باللغة العربية،

سمعتم وقرأتم أن المسيح الدجّال سيأتي وسيخدع الكثيرين ولكنه لم يستطيع خداع الرسل.

عندما ألقيت الحرم مباشرة على السيد حميد صبري زكريا (الملقب جان الياس أو جان دي لا كروا أو إلخ…. ) بتاريخ الثامن من أيار مايو الجاري كانت كلماتي له هي التالية : « بعد الكلام الذي وصلني من (رئيسه الكنسي) المطران أفرام لاما لا يسعني سوى إلقاء الحرم عليك وإلغاء كل السيامات التي نلتها والأوراق التي استلمتها باسم الآب والإبن والروح القدس الإله الواحد آمين. أنت المسيح الدجال والمنافق والمسؤول عن دمار دير القيامة (في شبروح – فاريا). هذا ما وصلني عن لسانك أيها المزور والنصاب. 
طبقاً لمرسوم قداسة البابا فرنسيس وتبعاً لتوصياته بفضح كل عمل يمس بالقانون الجزائي والدولي فقد رفعت دعوى جزائية ضد هذا الدجال والمزور والخداع والمنتحل صفة إمبراطور ورئيس وزراء ودكتور في الحق القانوني الكنسي وهو لا يتكلم سوى اللغة العربية ويعيش على الإعانات الإجتماعية الفرنسية.

أصبح هذا الرجل ومن شاركه في جرم التشهير على الفاسبوك مثل السيدة نيلي أوديشو، السيد فيكتور حنا زكريا صاموئيل جللو ونصري مظلوم في عهدة القضاء الفرنسي.

الرجاء نشر الخبر والتنبيه

مع محبتي وبركتي لكم جميعاً

+++ بنيامين الأول عبود

الحبر العام لكنيسة الوحدة

Mgr Georges RIACHI avait fait connaître Sa Sainteté Benjamin Premier (Mgr Jean Abboud) à l’ancien Archevêque de Bruxelles Mgr Léonard

Les qualités de Jean ABBOUD sont décrites par l’Archevêque de Tripoli et Nord-Liban dans sa lettre du 22 août 2010 adressée à l’Archevêque catholique romain de Bruxelles dont détail : « Ce prélat œuvre pour la justice etpour la paix et est d’excellentes vie et mœurs. Licencié d’enseignement en philosophie et en théologie et parfait juriste en droits canonique, civil, pénal ainsi qu’en droit des étrangers et en droit constitutionnel.C’est un grand prédicateur et polyglotte, traducteur assermenté et interprète juré près le Ministère de la Justice, les Cours et Tribunaux belges pour les langues française, arabe, hébraïque, italienne,allemande, anglaise et latine.Monseigneur Jean ABBOUD agit toujours avec une efficace discrétion dans un parfait respect des canons et des normes directrices Postquanapostoli. Il ne fait de cadeau à personne quand il constate des transgressions flagrantes des canons.Son intransigeance est respectée par les uns et détestée par d’autres, mais le désintéressement avec lequel il traite les dossiers qui lui sont confiés lui évite l’inimité d’où sa grande personnalité et sa jeune prélature.Monseigneur Jean ABBOUD est ordonné prêtre le 14 avril 1985 et Archimandrite le 9 avril 1988. Formé dans l’Eglise Romaine ; au Séminaire du Patriarcat latin de Jérusalem de 1976 à 1980 et à l’Université des Pères Jésuites à Innsbruck en Autiche de 1980-1985.Adopté par une belge, il a obtenu la grande naturalisation belge et a déjà servi dans l’armée belge.Il est propriétaire du 124 Avenue Charles Woeste à 1090 Bruxelles ainsi que d’autres biens en France et au Liban.Monseigneur Jean ABBOUD a voulu toujours travailler pour payer ses études et aider les nécessiteux. Il m’a royalement reçu à son domicile à Bruxelles où j’ai passé à plusieurs reprises une dizaine de jours.Monseigneur Jean ABBOUD a toujours été jalousé et a toujours réussi, par sa droiture, à se soustraire des dénonciations calomnieuses et des méchancetés orchestrées à son encontre. »… .