Le Tribunal Suprême présente au Ministre camerounais de l’Administration territorial et de décentralisation la vraie image de Félix De Valoix NOMO alias JULES PREMIER suite à sa condamnation et sa réduction à l’état laïc

Félix De Valoix NOMO alias JULES PREMIER épinglé par le Tribunal Suprême, condamné et réduit à l’état laïc

Arrêt du Tribunal Suprême numéro 22719/1/CAMEROUN/2019

Réduction à l’état laïc de Monsieur Félix De Valoix NOMO alias JULES PREMIER, ecclésiastique excommunié et déchu de tous les titres qu’il a reçus de l’Eglise de l’Unité

LE TRIBUNAL SUPRÊME DE L’EGLISE DE L’UNITE saisi en extrême urgence, suite à l’écrit adressé par Monsieur Félix De Valoix NOMO au Ministre de l’Administration territorial et de décentralisation, aux termes desquels le Pontife Général BENJAMIN PREMIER serait mentalement instable d’après un médecin français et devrait être l’interdit de se rendre au Cameroun pour une période de cinq ans.

Or, contrairement aux fausses affirmations diffamatoires de Monsieur Félix De Valoix NOMO alias JULES PREMIER, ecclésiastique excommunié et déchu de tous les titres qu’il a reçus de l’Eglise de l’Unité, le Professeur bordelais Michel DEMANGEAT a examiné Sa Sainteté BENJAMIN PREMIER et a affirmé « n’avoir constaté chez ce prélat aucun signe de maladie mentale. L’anamnèse ne révèle dans le passé aucun signe de souffrance psychique ni de troubles pouvant faire redouter quelques déséquilibres mental ou caractériel » chez le Pontife Général de l’Eglise de l’Unité. (cf. page 165 de la Cote D 227 ; N° Parquet : 15104000018, N° Instruction : JICABJI215000041).

Par ces Motifs,
Le Tribunal Suprême de l’Eglise de l’Unité condamne Félix De Valoix NOMO alias JULES PREMIER en tant que faussaire et calomniateur et le réduit à l’état laïc. 
Prononcé au Tribunal Suprême de l’Eglise de l’Unité en présence du Pontife Général à 22H06 le lundi 22 juillet 2019
« Lu et approuvé »
Benjamin Premier
++++ Pontife Général